Rechercher
  • PMK Conseil

Jouer à Tetris au boulot a un coût !

Dernière mise à jour : 16 mai


Optimiser son temps : voilà qui est gage d'efficacité ! Pourtant, à trop vouloir "faire d'une pierre deux coups" en mutualisant les réunions auprès de deux services, à coller les rendez-vous dans son agenda (ou les visio) sans "battement" entre les deux.... ou combler les 10 mn de retard de la prochaine réunion en passant un coup de fil en plus, cela finit par être épuisant.


L'ubiquité est un fantasme

Faîtes-vous, comme beaucoup, du "surbooking" dans votre agenda ? Comme cette manager qui accepte les visios et se retrouve avec deux réunions qui se chevauchent sur le même créneau. Espérez-vous que la première réunion se termine plus tôt ? ou que la seconde démarre en retard (et que cela ne dérange absolument pas ceux qui sont arrivés à l'heure) ? Mais, dans votre quotidien, combien de réunions s'annulent et combien, en revanche, se rajoutent au fur et à mesure. Il y a là, comme une erreur de raisonnement de ceux qui veulent à tous prix remplir leur agenda... Quand ce ne sont pas les managers, qui; profitant d'une heure de libre dans l'agenda partagé, en profitent pour caler un point supplémentaire. Tant que personne ne se plaint, pourquoi ne pas continuer ?




Optimiser n'est pas maximiser

Optimal signifie "le mieux possible" mais pas du tout le maximal. C'est un peu magique de remplir toutes les cases de son agenda, et ainsi, avoir le sentiment de maîtriser son temps. Comme si optimiser son temps signifiait de l'exploiter au maximum sans laisser aucun vide.

La contrepartie reste l'inconfort. L'inconfort de n'avoir plus ce temps pour l'imprévu, pour de la marge ou pour souffler. Est-ce qu'optimiser son planning, ce ne serait pas laisser quelques cases vides ?


L'équilibre est possible !

Laisser de la place dans son agenda est peut-être une clé pour optimiser son optimisation. Ne nous inquiétons pas, la nature a horreur du vide ! Cette plage horaire sera sûrement utilisée à bon escient, si ce n'est pour prendre un peu de recul sur les activités en cours, ce sera pour recevoir un collaborateur en difficulté, accompagner un autre sur un projet complexe, ou pour un espace de respiration permettant d'arriver à l'heure et disponible dans sa tête à la réunion suivante...




24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout